Programme de recherche sur TIC et Développement

L'avènement des TIC  et des biotechnologies constitue, sans conteste, les deux innovations majeures de ces trente dernières années. Elles provoquent déjà de profonds bouleversements dans les économies, les sociétés, les cultures et accélèrent le processus de globalisation. A se limiter aux seules TIC, la réalité que recouvre leur irruption dans les économies développées est celle d’une véritable mutation socio-économique , politique et culturelle. Outre les technologies de l’information elles-mêmes, cette mutation concerne l’ingénierie, la conception, la production et la structure des entreprises. Ces technologies tendent à redéfinir les rôles de l’information, de sa circulation et de son exploitation au sein des différentes structures et organisations de l’économie et de la société. L’organisation du travail, le système de formation et d’éducation, la création artistique, la production culturelle, jusque et y compris les rapports sociaux, s’en trouvent aussi affectés.

Au Sud, et notamment en Afrique lors de la dernière décennie, les TIC ont connu une croissance considérable. L'engouement des pays d'Afrique pour ces technologies est réel. La progression des utilisateurs de la téléphonie cellulaire et des connexions à l'Internet est impressionnante. Ce développement qui demeure inégal entre les différents pays, et limité en raison de la faiblesse des infrastructures et de la limite des marchés, n'en a pas moins suscité quelques réflexions et projets tendant à présenter les TIC comme le nouveau levier de développement pour les pays en développement (PED).

C'est dans le contexte de ce discours sur les TIC et le Développement que l’AMETIS (ex COBEA) a lancé en 2000 un programme de recherche sur l'ouverture des sociétés africaines aux TIC du point de vue d'une problématique du Développement.

Les premiers résultats de cette recherche ont été publiés en 2004 aux éditions Karthala, sous le titre Société numérique et Développement (Usages et politiques publiques), sous la direction de Jean Jacques GABAS.

Ont été sollicités pour cette étude des spécialistes du Droit, de la Science politique, des Sciences économiques, de l'Informatique, des Sciences de l'information et de la communication. Les participants étaient des universitaires, des représentants d'agences de coopération, d'ONG, des membres secteur privé, et des bailleurs de fonds.

L’ouvrage se présente comme un corpus de connaissances sur les quatre thèmes suivants : l'écho de la doctrine du millénarisme technologique auprès des acteurs publics en Afrique ; le processus de libéralisation du marché des télécommunications en Afrique, les usages des TIC en Afrique ; les politiques publiques relatives aux TIC en Afrique.

Articles extraits de cet ouvrage:

Texte extrait d’un ouvrage collectif auquel a participé un membre de l’AMETIS :

  • Jose do-nascimento, Le développement du téléphone portable en Afrique, in Télécommunications entre biens publics et marchandises, sous la direction de François Xavier Verschave, Djilali Benamrane, Bruno Jaffre, Editions Charles Leopold Mayer, Novembre 2005

Texte extrait de l'ouvrage : La démocratie à l’épreuve de la Société numérique